St-colomban.fr utilise des cookies pour faciliter votre navigation.

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.

Influenza Aviaire

Consultez ICI l'arrêté préfectoral en date du 2 avril 2022.

La progression de l'épizootie d'Influenza Aviaire Hautement pathogène (IAHP) s'est accélérée ces dernières semaines, en touchant des exploitations de volailles sur notre département, plus particulièrement dans les communes du Sud Loire.

Le préfet a désormais placé toute la moitié Sud du département en Zone de Surveillance ainsi que les communes jouxtant la Loire, au Nord. La commune de Saint-Colomban est placée sous protection.
Ces zones évoluant très régulièrement, nous vous invitons à consulter le Recueil des Actes Administratifs de la préfecture autant que de besoin (RAA).

Nous vous rappelons que le territoire national a été placé en risque élevé par rapport à l'IAHP depuis le 4 novembre 2021.

Dans ce cadre, toutes les volailles (particuliers ou professionnels) doivent être mises à l'abri.

Par ailleurs, sur toutes les communes placées en zone réglementée (protection ou surveillance), les rassemblements de volailles et oiseaux (marchés, foires ou expositions) sont interdites, tout comme le lâcher des gibiers à plumes.

Nous vous invitons à en prendre connaissance et à consulter le site de la préfecture de la Loire-Atlantique pour des informations plus complètes.

Pour rendre la surveillance sanitaire opérationnelle, il est essentiel que chacun signale la découverte de cadavres d’oiseaux sauvages, à savoir :
    • Dès le 1er cadavre d’anatidés (cygnes, canards…), de laridés (goélands, mouettes…), de rallidés (foulques, râles…), d’échassiers et de rapaces.
    • En présence d’une mortalité groupée pour toutes les autres espèces d’oiseaux.

A la découverte d’une mortalité d’oiseaux, contacter rapidement le service départemental de Loire-Atlantique de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) :
    • Par téléphone : 02-51-25-07-87
    • Par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour éviter tout risque de propagation du virus, les cadavres ne doivent surtout pas être déplacés afin de permettre aux agents de l’OFB de mener leur enquête sur place. Malgré tout, ce virus ne présente aucun risque pour la santé humaine, n’étant très contagieux que pour les oiseaux.

Pour en savoir plus, consultez: toutes les informations sur le site du ministère de l'agriculture

Téléchargez les mesures de biosécurité à appliquer dans les basses cours 

En complément des mesures sanitaires à appliquer par les particuliers détenteurs d'oiseaux pour prévenir le risque de diffusion du virus d'Influenza Aviaire Hautement Pathogène, il est rappelé que laclaration d'oiseaux par les particuliers est obligatoire (arrêté du 24 février 2006 relatif au recensement des oiseaux détenus par toute personne physique ou morale en vue de la prévention et de la lutte contre l'influenza aviaire).

Les particuliers détenteurs de basse-cour sont invités à déclarer leurs volailles sur Mes démarches, afin de détecter rapidement les maladies et s’assurer qu’elles ne circulent pas