Conflits de stationnement

De nos jours, la population est de plus en plus confrontée à des problèmes de stationnement aussi bien dans les bourgs que dans les villages.

Cet état de fait est facile à comprendre étant donné qu’aujourd’hui, chaque foyer à deux, voire trois voitures. Les nouvelles autorisations de construire tiennent compte de ce problème en intégrant systématiquement et obligatoirement 2 places de stationnement.  Nos anciennes maisons n’avaient souvent qu’un petit emplacement pour se garer.

Actuellement, il existe des parkings, mais souvent, nous les trouvons trop éloignés !Par exemple, rue des Sables, seulement 400 mètres séparent le nouveau parking de Covoiturage du bas de Pont James et trop peu de gens l’utilise, créant ainsi un stationnement anarchique souvent irrespectueux envers les riverains.

Pire encore, certains possèdent des abris ou des garages mais ne les utilisent pas. Dans qu’elle drôle de monde vivons nous ?

Moins de savoir-vivre et moins de respect les uns envers les autres reflètent notre société actuelle : l’égoïsme !

Réagissons, faisons chacun un petit effort, marchons !…discutons gentiment avec nos voisins, échangeons et vous verrez que les conflits s’apaiseront.